Plein Air

Un potager découverte et familial !!

Je jardine, tu jardines …… Alors pas aujourd’hui et finalement pas les jours d’après, mais on jardine en famille, nous jardinons en famille oui et compagnie d’une pépite éditée chez notre partenaire Terre Vivante que je retrouve avec plaisir.

Permettez-moi de vous faire découvrir Mon potager, mes mômes et moi, écrit par Pascal Aspe qui est biologiste de formation et responsable des jardins du centre Terre Vivante.

Dans son avant-propos, ses propos, justement, se veulent rassurant, car pour lui, le potager familial est la bonne place pour mettre le curseur entre un jardinet, et le mega potager qui permet l’autarcie, c’est une vision totalement décomplexée de la pratique du potager familial.

Il le présente également comme un lieu de vie, de découverte et de plaisirs partagés ce qui me plaît. Il insiste aussi sur l’aspect de jardiner de manière biologique et en bonne entente avec Dame Nature.

Ce précis de jardinage débute par un avant-propos qui vous a été présenté au-dessus et une introduction dans laquelle est expliqué simplement le pourquoi du comment faire un potager familial. Celui-ci répond à quelques critères.

En effet, le jardinage est une activité qui est rythmée par le fil des saisons et il y a toujours quelque chose à faire.

On nous démontre que jardiner offre de plaisirs simples comme la découverte de nouveaux goûts en pouvant déguster toute au long de l’année des fruits et légumes frais et de la biodiversité en expliquant aux enfants que jardiner est « une bonne initiation au respect de l’environnement ».

Mon potager, mes mômes et moi se compose de trois grandes parties :

La première porte sur un potager familial bio. Dès le début, il est écrit que «jardiner bio, c’est facile !» et j’en suis ravie et quasi convaincue ! Au fil des pages, on découvre les principes de base du jardin bio où il est primordial de connaître et soigner son sol.

Je me rends compte que nous reproduisons quasi tous les ans la même erreur, c’est celle d’apporter une certaine quantité de fumier pour nourrir le sol, or, il est démontré que tout travail du sol aussi faible soit-il perturbe la vie qui s’y trouve et peut donc être néfaste comme le fait de retourner le sol avec une certaine vivacité chaque printemps.

Il est préférable de pailler le sol, il y est donc expliqué pourquoi, avec quoi, comment et quoi pailler, ainsi les tontes de pelouse et tailles de haies sont des déchets précieux tout comme le compost qui est comparé à de l’or noir !

Il est primordial que le potager accueilli la biodiversité en offrant le gîte et le couvert à toute une série d’insectes et d’animaux qui sont des auxiliaires de choix dans sa réussite.

C’est en même temps l’occasion de découvrir ces petites bébêtes et les observer en famille.

D’ailleurs, un poulailler avec des poules a toute sa place à proximité d’un potager, les poules pouvant se nourrir des restes de notre table et surtout des parties flétries ou abîmes des cultures.

Pour finir cette partie, il est démontré qu’il est préférable de mettre la bonne plante au bon endroit au bon moment. Ainsi, la rotation des cultures est le principe simple de changer chaque année la place des cultures.

La seconde partie présente la façon dont un potager familial peut s’organiser, il est écrit dès les premières lignes «qu’un jardin s’est fait pour vivre !» Et donc les enfants même les plus petits y ont toute leur place.

Il faut prendre le temps d’observer sa zone de potager pour identifier les zones de culture.

D’après ma modeste expérience et ce livre me le confirme si l’on commence un potager mieux vaut commencer modestement et l’agrandir d’année en année pour bien le faire.

Selon l’auteur du livre pour gagner du temps, il est bon de faire un plan ou des plans de son potager que l’on pourra conserver et optimiser la rotation des cultures, cette année, on se lance dans la réalisation de plans que l’on va conserver dans un cahier qui semble être l’outil le plus pratique, car des feuilles peuvent vite se perdre.

Ainsi, en réalisant un plan, il est impératif de savoir quoi semer/planter et où le semer/planter. Il y a une erreur classique à éviter qui est de cultiver l’ensemble du jardin en une seule fois, il faut vraiment échelonner et respecter un calendrier propre à la nature de chaque semis ou plantations pour ainsi échelonner les récoltes.

On découvre aussi qu’il est possible d’accélérer, de favoriser la croissance d’une partie des plants en les mettant bien au soleil ou à l’abri d’un petit tunnel, le top qui est mobile.

D’ailleurs, il est expliqué comment en bricoler un soi-même avec du matériel que l’on trouve facilement.

A présent la dernière partie consacrée aux légumes, fruits et aromatiques.

Alors il est évident que je ne peux pas vous les présenter et les détailler tous car il ne vous resterait plus rien à découvrir de ce merveilleux livre que je vous conseille vivement tant il est précieux niveau conseils, qu’agréable à lire.

Surtout que vous n’êtes pas le moins du monde obligé de le faire de façon linéaire, mais piocher dans certaines thématiques et revenir ensuite vers d’autres sans que cela soit un problème !

Quelques conseils très avisés :

Mieux vaut miser sur des cultures à bonne productivité et des légumes pour lesquels les différences de goût sont prononcées par rapport au commerce comme les tomates et ceux qui sont chers également.

Il y a tellement de choix concernant les cultures qu’il est bien évidemment difficile de faire un choix. Vu la superficie de notre potager, c’est évident. Dans le manuel, il est conseillé de tabler sur dix espèces et de réaliser un plan d’occupation du sol, s’il reste des vides, il est possible d’en ajouter une ou deux.

Ce choix s’opère en fonction des goûts de chacun des membres de la famille pour qu’au moment de la récolte et de la transformation de celle-ci chacun puisse y participer et y prendre du plaisir, dans un potager familial, c’est bien cela qui est primordial !

La panacée serait de récolter des légumes au quotidien pendant les quatre-saisons, il est donc impératif de planifier sur toute l’année les cultures. On récolte bien de manière tardive les poireaux et autres choux.

Pour les personnes disposant de petits espaces, privilégiez les variétés grimpantes comme les haricots ou pois. Cela donne du relief au jardin même si on a de la place.

Sont ensuite présentés de façon détaillée, mais ludique 18 légumes en allant de l’aubergine jusqu’à la tomate en passant par le concombre et la courgette.

Viennent ensuite les fruits et les petits fruits comme la rhubarbe qui a bien repris chez nous comme vous pouvez le voir sur les photos idem pour nos fraisiers, framboisiers, groseilliers et cassissiers, tout cela pour le plus grand bonheur des picoreurs de tout âge !

Pour les aromatiques, ce sont les cultures que nous devons développer le plus. Notre ciboulette et le thym sont bien revenus, par contre le persil est plus que clairsemé et les sortes de menthe (citronnée et chocolat) en pot émergent doucement.

Il vient de vous être présenté le corps du livre que j’appelle son squelette. Celui n’est pas fini car il y a encore un chapitre que je considère plus comme une conclusion car il détaille avec tous les conseils une année au jardin où il est expliqué quoi faire dans le potager en fonction des quatre-saisons.

Le livre se termine par des annexes avec un glossaire où les termes les plus ardus vous sont expliqués, il y a les bonnes adresses pour les semences, le matériel et outil, puis la biographie et pour finir le making-off où l’auteur présente tous les acteurs du livre.

Ce livre loin d’être moralisateur donne des conseils simples et avisés qui s’adaptent à chaque situation et permettent de se réaliser et de s’épanouir en famille dans un potager apportant de belles découvertes gustatives et de bons moments de culture partagés.

Aller découvrir si ce n’est pas déjà fait le site en ligne Terre Vivante qui contient une multitude d’informations et de conseils ainsi qu’une boutique de vente en ligne sans oublier leur page Facebook pour se tenir au courant de tous les événements car Terre Vivante propose régulièrement des stages orientés vers la pratique de la nature y compris la découverte du savoir jardiner mais pas seulement !

Je tiens à remercier Christine mon interlocutrice depuis le début de nos partenariats chez Terre Vivante il y a un an et demi ainsi que pour sa confiance renouvelée.

Le Jardin de Karina :

Photos du livre :

« Produit Reçu Gracieusement »

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :