Jeux de Société

Attention aux excès de vitesse avec le 1000 bornes Mario kart

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, j’ai testé avec mes trois mecs, et même mon homme, le mille bornes édition Mario kart reçu par notre partenaire Jeux Dujardin.

Je ne vous parlerais pas du partenaire, car Aurélia l’a fait précédemment lors de la présentation du jeu Tybo, dont vous trouverez l’article ICI !!

J’adorais jouer à ce jeu quand j’étais petite (ben ouais, je suis vieille mdr) et cette version avec Mario dessus lui redonne un bon coup de jeune et je trouve ça juste super. Les cartes sont jolies et les enfants adorent Mario.

Mes enfants avaient le mille bornes cars, ils n’y ont jamais joué. Mario remporte tous les suffrages !

Celui-ci diffère un peu des mille bornes originales. Forcément, c’est avec Mario ! Au début, on s’y perd avec les images sur les cartes des coups fourrés, mais à force d’y jouer, on apprend vite à savoir à quoi elles correspondent.

De quoi est composé le jeu ?

  • d’un plateau avec des cases allant de 25 en 25 jusqu’à mille.
  • De 4 pions (Mario, Luigi, Peach et Yoshi).
  • d’un sabot pour y déposer les cartes.
  • de 4 cartes expliquant à quoi correspondent les différentes cartes.
  • les cartes à jouer.
  • et bien sûr les règles du jeu.

Comment y jouer ?

Les règles sont très faciles à comprendre.

Yoni qui n’a que 6 ans a réussi à jouer sans aide dès la 2ème partie.

Chaque joueur reçoit 6 cartes.

On ne peut commencer à avancer que si on a un feu vert. Une fois le précieux feu vert placé, la course débute !

C’est à celui qui arrivera le plus vite à mille bornes.

Mais attention de ne pas dépasser ce chiffre, sinon vous êtes éliminé (c’est ce qui est arrivé à Luka, il a râlé mdr).

Dès que l’on tire une carte kilométrique, on la pose devant soit et on déplace son pion du nombre de kilomètres sur le plateau du jeu.

Ce qui permet de voir où on se trouve par rapport à la ligne d’arrivée des mille, sans avoir à compter sans arrêt nos cartes.

Bon, il ne faut surtout pas avoir une petite poussinette dans les parages qui vous piques les pions et le plateau.

Bien sûr, on peut mettre des bâtons dans les roues de nos adversaires en les faisant :

  • crever,
  • ralentir,
  • stopper,
  • tomber en panne d’essence
  • ou encore avoir un accident.

Mais cela peut parfois être inutile si notre adversaire à la carte correspondante pour contrer cette attaque.

 

Où encore mieux, la carte bonus qui interdit quiconque de nous bloquer durant toute la partie.

Une partie se joue rapidement, donc on peut jouer souvent sans se lasser.

Depuis que j’ai ce jeu à la maison, il n’y a pas une journée qui se passe sans que mes garçons y jouent.

Entre midi, après l’école, et même le soir avant d’aller au lit.

Bref, ils adorent et moi aussi, cela nous fait avoir des moments de convivialités tous ensemble. Ce qui est rare chez nous.

Il y a quand même des cris, forcément, j’ai une brochette de mauvais joueurs et mauvais perdants !

Je tenais à remercier notre partenaire Dujardin, de leur confiance envers nous.

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :