Des sacs à vrac pour tout stocker, l’avis de Karina !

Le zéro déchet ça vous dit quelque chose ? Oui probablement, en fait il y a beaucoup de manière de concevoir cette expression « zéro déchet ». Une façon de l’appréhender est de limiter tous les emballages superflus comme on peut en trouver pour de nombreux produits sur les étales des supermarchés, vous allez me dire : « ben pour les petits gâteaux c’est un peu obligé, non ?! ».

Là, en toute bonne foi, il faut le reconnaitre, il est difficile de faire autrement à moins de les faire soi-même ces fameux petits gâteaux. D’ailleurs on peut citer plein d’autres aliments pour lesquels c’est compliqué voire impossible de se passer d’emballage.

Une fois ce constat établi, passons à ce qui peut l’être : les pâtes, le riz, les céréales, oui c’est possible. Mais les mettre dans quoi au final : un sac plastique ?

Non, la bonne blague ; un sac papier, c’est mieux ou alors ramener ses propres sacs à vrac car le vrac a semble-t-il le vent en poupe, il a la côte et on en trouve de plus en plus souvent même dans les surfaces commerciales de petite et moyenne tailles, vous l’avez remarqué aussi ?

Alors j’ai fait moi aussi l’expérience du vrac avec mes petits sacs confectionnés avec soin et intelligence par la délicieuse Céline de Celibobine pour qui la diminution des déchets est une thématique lui tenant particulièrement à cœur, elle essaie d’éduquer à cette finalité ses deux puces !

Voilà un gros point commun que je partage avec elle, le développement durable pour moi n’est pas simplement quelque chose de tendance, à la mode mais que j’essaie de mettre en pratique de façon raisonnée  bien sûr!

Pour notre créatrice, il y a toute une réflexion à mener autour du zéro déchet, elle me donne un cas concret lié à sa propre expérience : chez elle, les gels douche ont été bannis, rien de mieux qu’une savonnette, certes mais quand il faut se déplacer pour un week end ou des vacances, problème, et bien Céline a cousu sa pochette à savon.

Voilà comment ses idées fusent, ses créations se font en fonction des besoins du quotidien avec comme ligne de mire l’écologie et l’économique.

Vous pourrez le constater par vous-même en flânant sur sa boutique Esty, ses créations sont vraiment dans cet état d’esprit, ce ne sont pas que des mots pour notre créatrice il y a une vraie mise en contextualisation de ses idées : diminuer les déchets et les remplacer par un projet couture.

D’ailleurs la couture, Céline a baigné dedans depuis toute petite, elle a apprécié regarder sa maman faire, elle s’est essayée à son tour à des ourlets de serviettes puis de nappes.

En 2016, suite à une maladie, Céline a du cessé son activité professionnelle mais elle ne pouvait pas rester sans rien faire, c’est dans son tempérament : ne pas se laisser aller et rebondir.

Il lui fallait une activité qu’elle pouvait pratiquer en étant un maximum assise. Elle s’est donc mise à coudre pour ses filles : calendrier de l’Avent, pochettes à barrettes …. avec des retours enthousiastes et positifs de son entourage. Céline me confie que c’est très valorisant de faire quelque chose de ses mains.

Elle a ainsi cherché sur Internet un site où il était possible de mettre simplement ses créations en vente et l’aventure Celibobine a commencé.

Grâce à Céline et aux sacs me voilà partie à la conquête du vrac dans mon supermarché.

Alors perso je préfère faire mes courses dans un super que dans un hyper, déjà beaucoup moins de monde, moins de tentations pour tel ou tel produit car oui l’offre est moins étoffée, moins loin de mon domicile aussi et puis celles qui me connaissent un peu savent que j’adore cuisiner tout avec des ratés, il en va de soi !

Comme vous pouvez le voir dans mon supermarché il y a une belle offre de vrac au niveau de produits secs pâtes, riz, céréales et des fruits. J’ai donc utilisé ma petite panoplie de sacs que je vous présente tout de suite. Céline m’a donc fait parvenir quatre de différentes tailles et de deux motifs :

Les trois premiers sont avec des cerises gourmandes. Il y a trois modèles : un petit de 14.5 par 21 cm, il est idéal selon moi pour y glisser des tomates cerise ou autre petit encas lors d’une sortie.

Un format moyen de 18 par 30 cm, je précise que chaque sac se ferme par un lien coulissant sur le haut.

Quand mes haricots seront prêts à être cueillis, je vois bien ce modèle pour les accueillir en attendant de passer à la casserole.

Ces deux sacs m’ont aussi servi pour stocker mes aliments en vrac, le petit pour le riz et le moyen pour les pâtes. Le grand format qui a pour dimensions 23.5 par 32 cm, il est top pour une petite à moyenne tête de salade du jardin, c’est de cette façon que je l’ai employé.

Le quatrième et c’est mon petit coup de cœur est agrémenté de fraises bien rouges, il fait quasi 24 cm par 24, il tire donc plus sur une forme de carré, les trois autres étant rectangulaires.

Le système est toujours le même avec un lien coulissant qui est situé à l’opposé de la couture verticale, Céline a ainsi opéré il y a quelques temps des modifications pour rendre ses sacs plus solides. La partie du haut n’est plus en toile à beurre mais en maille maya pour être là aussi pour être plus résistant sur la durée, c’est une matière idéale pour laisser passer un minimum d’air.

Personnellement j’apprécie beaucoup cette recherche constante de l’amélioration, Céline est une perfectionniste dans l’âme qui ne se satisfait pas de ce qu’elle réalise.

Je peux vous affirmer qu’elle a bien tort sur ce point car ses sacs sont très ingénieux et parfaitement pensés. Donc bravo à vous Céline !

Mes nouveaux sacs ont trouvé tout de suite leur place dans ma cuisine, ils sont vraiment polyvalents, ils servent aussi bien pour stocker que pour transporter des aliments, des sandwichs, des fruits …. Lors d’une sortie ou d’un pique-nique.

Cela permet au final de limiter également sa consommation de film plastique et de papier aluminium, on est donc bien dans la dimension écologique et économique car ses sacs sont réutilisables à l’infini.

Pour l’entretien j’ai choisi de les laver à la main à l’envers en les faisant tremper quelques minutes avec une lessive maison à base de savon de Marseille, puis essorage doux à la main aussi plus séchage à l’air libre. J’ai décidé dans une démarche éco-logique de ne pas les repasser, en plus je n’aime pas ça, donc ça m’arrange bien !

Alors cette petite découverte des sacs à vrac ? Vous allez peut être vous aussi vous lancer dans l’aventure. Si tel est le cas vous trouverez à coup sur votre bonheur sur la boutique en ligne de Céline.

Allez voir également sa page Facebook pour vous tenir au courant des dernières nouveautés.

Céline merci à vous pour cette découverte, votre confiance et nos échanges très sympathiques et oui les gens du Grand Est comme vous et moi sont des personnes chaleureuses, en tout cas vous c’est sûr moi ça reste à voir !

"Produits Reçus Gracieusement"

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :