Bien-Etre

Le Bandeau Dreem, pour des nuits réparatrices !!

30 octobre 2018

J’utilise le bandeau Dreem depuis une 20aine de nuits maintenant et ce billet a pour but de vous faire part de mon ressenti après plusieurs semaines d’essais !

Je suis un jeune père de famille de 38 ans (j’ai deux filles de 4 ans et 2 ans) et j’ai des problèmes de sommeil depuis une dizaine d’années. A la base mon sommeil n’était déjà pas au top mais avec deux filles qui pleurent à tout moment de la nuit, ça n’arrange pas les choses ! :p

Je suis déjà allé consulter plusieurs spécialistes (centre du sommeil à Paris) et ai fait plusieurs tests polysomnographies mais aucun d’entre eux n’a permis de déceler un trouble évident (mon sommeil est normalement structuré, je ne fais pas d’apnée du sommeil), si ce n’est que mon sommeil profond est “agité et court”.

Je dors profondément jusqu’à 4 heures du matin, puis mon sommeil est très léger. Après 4 heures du matin, le moindre bruit me réveille et quand mon réveil sonne, je me sens vraiment fatigué.

Cela a un impact sur ma santé globale car je tombe souvent malade (rhume, virus en tout genre, etc).

Alors quelle est cette société qui propose de nous réconcilier avec notre sommeil ? :p

J’ai commencé à chercher des solutions sur Internet et je suis tombé sur le bandeau Dreem qui annonce de très bons résultats pour les personnes souffrant de problème du sommeil.

En quelques mots, Dreem (du même nom que son produit) est une société française qui ne propose son produit que sur le marché français et USA/Canada.

Une levée de fond importante (35 millions) a récemment été accordée pour continuer son développement (R&D et marché étranger).

Malgré son prix « conséquent » puisqu’il ne coûte pas loin de 500 €, je me suis lancé. Leur approche paraît saine car nous pouvons essayer le bandeau pendant 30 nuits gratuitement (les nuits ne doivent pas forcément être consécutives car nous avons une fenêtre de 100 jours pour les réaliser). Si passé ce délai de 30 nuits, nous ne sommes pas satisfaits du produit nous pouvons le retourner (à une adresse en France).

Le site est assez clair et ils ont un support en ligne « de qualité » (pas de faute de français ni d’orthographe, des réponses précises et concises). Bref, un peu comme mon article quoi !
Je me suis renseigné également sur la crédibilité de la société avant mon achat (parce qu’un bandeau magique sorti de nulle part pour 500 euros ca peut mettre la puce à l’oreille de certains ;-)). Heureusement, tous les indicateurs étaient rassurants (levée de fonds, retour très positifs des utilisateurs, etc.).

Ces vérifications ont permis de me rassurer avant mon achat et d’avancer mes 500€ avec joie :p

Le bandeau Dreem propose trois principales fonctionnalités :

  •  Une fonction endormissement qui permet de vous relaxer et vous aider à vous endormir (il existe plusieurs modes et plusieurs choix pour chacun de ces modes (respiration (méditation),
  • ambiance (environnement sonores comme la mer),
  • cognition (mots aléatoires), méditation guidée).

Mon avis :

J’ai utilisé la partie « Méditation » (ahooouuuuuum) et plus particulièrement la partie « Body Scan ». Cette option améliore effectivement mon temps d’endormissement. En utilisant le bandeau, je me suis rendu compte que je mettais 30-40 minutes pour m’endormir (j’avais l’impression que c’était beaucoup moins). Grâce à cette option, je m’endors en 20 minutes en moyenne.

La voix de méditation sort de l’appareil et est transmise par « conduction osseuse ».

C’est censé signifier que votre partenaire n’entendra pas grand-chose. Dans les faits, ma femme entendait quand même la voix qui me parlait. Elle en était jalouse mais en baissant le volume de la voix et en mettant des boules quiesse ou en me mettant sur le côté, ça ne la dérangeait quasiment plus et notre vie de couple a pu reprendre son court normal).

Autrement, il y a un connecteur pour brancher des écouteurs 😉

Des stimulations pour optimisées le sommeil profond (ils appellent aussi ça le « bruit rose »).

Mon avis :

C’est surtout pour cette fonctionnalité que j’ai voulu acheter ce bandeau.

Je cite le support de Dreem :

« Il s’agit de stimulation de quelques millisecondes qui vont se synchroniser avec les oscillations lentes du cerveau .Ces stimulations augmentent le nombre et l’amplitude des oscillations lentes ».

Ces stimulations vont donc permettre de rendre mon sommeil profond plus efficace.

Dans les faits, force est de constater que je me sens moins fatigué ! Alors certes ce n’est pas encore parfait et je sens encore un sommeil un peu léger en fin de nuit mais je suis moins fatigué et ça c’est l’essentiel !

Alarme : Une fonctionnalité d’alarme pour vous réveiller au moment optimal dans une fenêtre de 20 minutes (pour éviter d’être réveillé pendant un sommeil profond qui donnera une sensation de fatigue).

Mon avis :

Je n’ai pas essayé cette fonctionnalité car je ne peux malheureusement pas m’organiser le matin pour avoir cette latitude de plus ou moins 20 minutes (je dis me réveiller à heure fixe pour préparer ma fille pour l’école :p)

Pour utiliser le bandeau Dreem au quotidien, il vous faut :

  • Avoir sommeil :p (on ne sait jamais je précise au cas où mdr)
  • Recharger votre bandeau une fois par jour
  • Avoir du wifi pour envoyer vos données de la nuit sur les serveurs Dreem (le bandeau peut stocker jusqu’à 8 nuits sans wifi ; embêtant si vous partez à l’étranger plus longtemps et que vous n’avez pas de wifi sur place). Pour ma part, j’utilise le partage de connexion de mon téléphone.
  • Avoir un smartphone avec l’application Dreem installée. L’application ira alors chercher les informations concernant vos nuits sur les serveurs du constructeur.

Un appairage bluetooth est nécessaire entre le smartphone et le bandeau si vous voulez changer votre profil de nuit (et donc définir une nouvelle fonction d’endormissement, etc.).

L’application n’est pas nécessaire tous les jours. Si vous voulez démarrer une nouvelle nuit, vous pouvez faire un appui long sur le « touchpad » (partie tactile du bandeau). Une voix vous indiquera alors « Début de la nuit » (voir : https://support.dreem.com/hc/fr/articles/115003516205-Fonctionnement-du-Touchpad)

Les fonctionnalités en image de l’application (testées sur iOS) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Globalement, le bandeau est très facile à prendre en main. L’application Dreem nous assiste bien dans nos premiers pas et on reçoit des informations par mail aux moments opportuns.

« Mon utilisation » après une 30aine de nuits avec le bandeau :

  • Le bandeau se positionne très facilement. En quelques secondes il est placé, il ne tire nulle part au niveau du cuir chevelu. Il y a deux pièces en caoutchouc à l’arrière du bandeau qui peuvent gêner les premières nuits mais on les oublie assez vite.
  • L’avant du bandeau repose sur le front ; donc cela peut gêner si, comme moi, vous avez tendance à vouloir dormir sur le ventre. Pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé de solution pour dormir dans cette position sans me réveiller avec une trace d’un des capteurs du bandeau sur le front. C’est probablement le point le plus pénalisant pour moi avec ce bandeau. Du coup, je me balade fièrement dans notre appart, avec mes deux points sur le frontd. Claaaaasse 🙂
  • Au coucher, j’utilise le Touchpad pour « lancer ma nuit » (un appui long sur le touchpad suffit). Pas besoin d’utiliser l’application mobile.
  • Au réveil, je le mets à charger pour la nuit suivante. J’en profite également pour activer le partage de connexion de mon smartphone car je n’ai pas le wifi activé chez moi (filles en bas âge).Je le laisse fonctionner plusieurs dizaines de minutes le temps que les données soient envoyées du bandeau vers le serveur de Dreem.
  • Un peu plus tard dans la journée, je lance l’application « Dreem » sur mon smartphone et je consulte les résultats de la nuit.

Parmis les principaux points d’amélioration du produit, je verrais :

  • La Capacité de pouvoir dormir sur le ventre
  • Etre un peu mieux accompagné dans l’interprétation des résultats de l’application (par exemple, est-ce que 2h30 de sommeil profond sont dans la norme ?)
  • Avoir la capacité de définir plusieurs profils de nuit (notamment un profil week-end avec une heure de réveil différente par ex).

N’ayant pas particulièrement de mal à m’endormir, j’achetais ce produit surtout pour améliorer mon sommeil profond et ainsi faire disparaître cet état de fatigue chronique qui ne me quitte plus depuis 7-8 ans.

Pour l’instant, les résultats du bandeau sont globalement positifs.

En plus d’avoir réduit mon temps d’endormissement (qui était en réalité assez long), les « stimulations » du bandeau semblent m’aider à améliorer la qualité de mon sommeil !

J’ai beaucoup plus d’énergie et d’entrain qu’auparavant et ça c’est une excellente nouvelle !

Si comme moi, vous aviez un sommeil correct en début de nuit mais ensuite une sensation de sommeil léger après 4 heures du matin alors je vous conseille de tester ce bandeau.

Les premières nuits demandent un temps d’adaptation mais les effets bénéfiques se font ensuite rapidement ressentir.

Le fait que Dreem propose 30 nuits d’essai ont également grandement facilité ma décision de faire l’acquisition de celui-ci « pour voir » et j’ai vu ! ☺

Si cet article vous a convaincu, rendez-vous sur : https://dreem.com !!

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.