L’avis de Karina sur Le Comptoir des Huiles

Une petite goutte d’huile par ici, une petite goutte d’huile par là. En ce moment, on est en hiver mais les variations de température nous font passer de la Sibérie à la Riviera en quelques heures. Cette situation est quelque peu compliquée pour la peau qui subit de plein fouet ces brusques changements et c’est un euphémisme !

Ainsi j’ai découvert une aide précieuse avec Comptoir des Huiles qui propose des produits cosmétiques avec un très fort pourcentage d’ingrédients naturels et bio, rien de mieux pour nous chouchouter et pour affronter les frimas de mars avec ses giboulées.

Qui est le comptoir des huiles ?

Le Comptoir des huiles s’est installé en partie à Madagascar, Stéphane et Virginie, les fondateurs y ont eu un coup de cœur, l’entreprise y cultive et produit elle-même deux huiles végétales, le ricin et le moringa.

Madagascar est une île située dans l’océan Indien au large des côtes africaines. Pour toutes les autres graines, il s’est établi un partenariat durable, écologique et rentable avec près de 7000 familles malgaches, un engagement humain très fort, une belle éthique !

Il n’y a donc intermédiaire, Comptoir des huiles maîtrise ainsi toute la chaîne de production jusqu’à la commercialisation.

Une unité de transformation des oléagineux a été mise en place dans le but d’obtenir des huiles végétales 100% naturelles et brutes, non raffinées, non transformées, non hydrogénées, elles sont donc biologiques et issues d’une première pression à froid, c’est une technique qui permet de conserver intégralement toutes les propriétés de l’huile végétale.

Certaines graines comme celles du baobab sont pressées en France, dans l’Est en Moselle, une belle coïncidence, car elles nécessitent plus de technicité non disponible sur place.

Le but est qu’à terme toutes les graines soient pressées à Madagascar, petit à petit l’oiseau fait son nid et l’objectif sera bientôt atteint.

On dit ainsi que Comptoir des huiles source lui-même les graines pour en obtenir les précieux liquides aux propriétés exceptionnelles et une traçabilité de la graine au flacon.

Avec leurs huiles, Comptoir des huiles lutte et s’engage contre la déforestation aux côtés des paysans malgaches c’est-à-dire la disparition par des coupes en masse de la végétation et notamment des arbres.

À Madagascar on apprend que beaucoup de foyers n’ont pas accès à l’électricité ils utilisent donc énormément de bois pour se chauffer, s’éclairer faire à manger tout simplement.

En valorisant une culture des graines durable et porteuse de revenus décents les populations locales sont ainsi encouragées à considérer différemment les forêts, à les entretenir et à les préserver car elles peuvent être source d’amélioration des conditions de vie.

C’est aussi la mise en avant du savoir-faire des paysans malgaches, un travail de coopération éthique où l’engagement humain est au cœur de la démarche de Comptoir des huiles. Pour produire durablement il ne faut pas seulement penser au présent mais à l’avenir aussi, c’est la philosophie du manguier mise en application par comptoir des huiles.

Un achat Comptoir des Huiles ce n’est pas une simple acquisition d’un produit cosmétique c’est un acte citoyen pour la planète sa biodiversité. Devenons alors acteur d’une beauté responsable, durable et efficace. D’autant que tous les produits ont obtenu la certification bio !

Les deux produits que j’ai découverts sont la crème pour mains et l’huile de marula.

La crème pour mains est conditionnée dans un tube de 50 ml. Sa texture est onctueuse avec un délicat parfum très frais, très végétal. Sa composition est une joyeuse synergie :

  • d’aloé vera qui adoucit, protège et nourrit la peau en profondeur
  • d’huile de baobab qui a des propriétés exceptionnelles.

Elle contient des nutriments adoucissant et anti-sécheresse, en hiver c’est le top. En particulier ces oméga 6 qui contribuent à la reconstruction de l’épiderme et les oméga 9 apportent souplesse et éclat à la peau.

La vitamine E contenu dans cette huile aide la peau à se refaire et agit contre le vieillissement cutané. Une vraie pépite cette huile.

Pour la petite information, le baobab est un arbre endémique de l’île, c’est même son emblème et on lui prête majestueux et sacré.

  • du beurre de karité accentue les vertus protectrices et réparatrices de la crème
  • de la glycérine pour nourrir les couches superficielles de l’épiderme.

C’est donc un concentré de bienfaits pour les mains malmenées.

La crème est très facile et agréable à appliquer. Je peux dire que mes mains sont sèches et notamment pendant cette période de vacances pendant laquelle j’en profite pour cuisiner et surtout pâtisser.

Les mains sont donc mises à rude épreuve avec des lavages répétés et intensifs car je n’utilise pas toujours les bons produits, le liquide vaisselle faisant souvent l’affaire donc pas top.

Les premiers jours j’ai appliqué la crème sur les mains et même jusqu’aux poignets main et soir, ce qui est bien c’est qu’elle ne laisse pas de film gras car c’est désagréable, cela fait maintenant 10 jours que je l’utilise uniquement le soir pour que ses bienfaits puissent opérer pendant que je suis avec Morphée.

Ses actions anti-dessèchement et nourrissante sont plus qu’appréciables, notamment au niveau de la base des doigts, c’est toujours l’endroit le plus sec.

Au réveil, je constate avec plaisir que mes mains sont confortables, la peau bien souple et nourrie. Pour moi, c’est la crème mains à avoir !

L’huile de marula que je ne connaissais pas avant de l’avoir découverte sur le site comptoir des huiles a donc attiré mon attention pour ses propriétés.

Elle est conditionnée dans un flacon en verre de 50 ml pour le côté éco-responsable. Je l’ai reçu avec une pipette doseuse. D’ailleurs une fois le flacon terminé, il faut conserver précieusement la pipette.

Chez Comptoir des huiles tout geste compte, car un flacon avec une simple fermeture a un prix moins élevé qu’avec une pipette qui est en verre, elle peut donc s’utiliser, se réutiliser dans problème, voilà une belle démarche d’écologie et d’anti gaspillage !

Le marula est un arbre fruitier que l’on trouve à l’état sauvage et qui pousse dans le sud de l’île, il s’adapte très bien aux terrains secs, il peut mesurer jusqu’à 18 m de hauteur et vivre plus de 100 ans.

Ce sont des fruits à coques à l’intérieur duquel il y a comme une amande qui est pressée pour en extraire l’huile.

Concernant sa composition, l’huile végétale de marula est riche en vitamines E et C (dont sa teneur est quatre fois plus élevée comparée à celle d’une orange) en minéraux, en anti oxydants, des acides gras essentiels entre autres, tout explique l’intérêt du domaine de la cosmétique.

Elle est très connue sur le continent africain et à Madagascar mais peu en Europe, elle commence à connaitre le succès notamment grâce à Comptoir des huiles.

L’huile possède de nombreuses vertus. Elle est adaptée à toutes les peaux même les plus fragiles et sensibles comme celle des enfants car elle est :

  • nutritive, parfaite pour nourrir les peaux sèches et sensibles
  • protectrice et cicatrisante pour les peaux agressées et fragilisées, idéal aussi pour la chevelure
  • émolliente pour redonner douceur et souplesse à l’épiderme

C’est donc un allié de taille pour retrouver une peau bien souple et nourrie, en fait elle s’utilise de la tête aux pieds comme en masque réparateur sur les longueurs des cheveux sans les graisser.

L’huile de marula se suffit à elle-même de par sa polyvalence pour son côté nourrissant et protecteur, elle peut également être un booster dans des synergies maison.

Pour ma part, je l’ai utilisé en massage relaxant et apaisant additionnée de quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande vraie. Un pur moment de détente et de bienfaits.

Elle a une petite odeur très agréable, un côté un peu grillé comme la pistache, les deux appartiennent à la même famille.

J’espère que cette petite escapade sur l’ile de Madagascar et la découverte de quelques-uns de ses trésors vous aura emballé et donné l’envie d’aller faire un petit tour sur le site en ligne de Comptoir des huiles (https://www.comptoirdeshuiles.com/) qui est très bien fait.

Le menu sur la page d’accueil vous invite à cibler votre ou vos besoins :

  • nourrir,
  • adoucir,
  • protéger

en fonction de la partie du corps concernée.

N’oubliez pas non plus les réseaux comme Facebook et Instagram, un petit like est toujours plaisant et pour se tenir au courant des nouveautés et pour avoir des informations complémentaires.

Il m’est à présent offert l’opportunité de remercier Le Comptoir des Huiles, et plus particulièrement Stéphane et Virginie pour leur confiance et leur gentillesse lors de nos différents échanges.

Photos des soins du Comptoir des Huiles :

"Produits Reçus Gracieusement de la part du Comptoir des Huiles"

 

One thought on “L’avis de Karina sur Le Comptoir des Huiles

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :